La malédiction de la tartine

Voici un extrait de « Meurtre bénévole » qui prouve que, même en lisant un roman policier, on peut s’instruire. A bon lecteur, salut !

boutonacheter200

EXTRAIT
« À la vue d’une tartine beurrée tombée au sol, le jeune assistant ne peut s’empêcher de constater très sérieusement que, comme d’habitude, la tartine est tombée du côté beurré.
— C’est inouï, ça. Jamais la tartine ne tombe de l’autre côté.
— ça ne risque pas.
— La malédiction ?
— Non Polo. La faute à l’Europe et à ses normes.
— ?… ???
— Je t’explique. Tant que les pieds des tables respecteront la hauteur imposée par la norme NF de 75 cm, les tartines tomberont toujours, tu m’entends, toujours, du côté beurré.
— Mais p…pourquoi ?
— C’est simple. La tartine beurrée tombe à une vitesse de plus ou moins 14 km par heure. Compte tenu de la hauteur de la table et de l’attraction de la terre, la gravité quoi, la tartine n’a mathématiquement pas le temps de faire un demi-tour.
— Alors, là… Vous m’en bouchez un coin !
— Je t’ai toujours dit que j’aimais les maths à l’école. Un jour, notre prof nous a fait bosser sur ce sujet et ça m’est resté. Il voulait nous prouver que les maths, ça sert dans la vie de tous les jours et il a réussi. Tu pourras la ressortir, celle-là ; elle impressionne toujours. »

boutonacheter200

Publié par

Une réponse sur « La malédiction de la tartine »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s